En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

ACTUALITES COLLEGE

UNE LAUREATE A LA REMISE DU PRIX NATIONAL DU CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION

Par Annick Verdon, publié le mardi 11 avril 2017 16:25 - Mis à jour le mardi 11 avril 2017 16:27
L’engagement de Lila CONTE, 1er prix départemental du CNRD  élève de 3ème en section internationale britannique en 2016  et élève de seconde internationale britannique au lycée Grand Air à La Baule cette année, a été récompensée par le prix national 2016.

Son prix lui a été remis le 29 mars 2017 par Madame Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale et  Monsieur Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’état aux anciens combattants et à la mémoire,  dans le Grand salon du palais de la Sorbonne à Paris

 

La fondation de la résistance organisatrice de la venue des lauréats avait  élaboré la veille un parcours culturel : musée de l’ordre de la Libération à l’hôtel national des Invalides et cérémonie de ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe et dépôt de fleurs sur la tombe du soldat inconnu .

 

La visite de ce haut lieu qu’est la Sorbonne a été également un temps fort pour les 45 lauréats de cette session et leurs accompagnateurs.
 

S’adressant aux jeunes lauréats, Madame la Ministre dans son discours a souligné : « c’est un travail précieux, un travail de transmission, de réflexion, d’histoire et de mémoire que vous avez accompli ».

 « Résister, c’est s’opposer publiquement à des valeurs que l’on ne partage pas » déclare Lila dans une interview. Accompagner ce travail de réflexion, de recherche,  enrichir le regard des élèves, les préparer à être des citoyens informés, responsables sont autant d’objectifs pédagogiques que leur offre leur professeur d’histoire et géographie, Madame Anne Morin,  engagée depuis des années à la valorisation du CNRD.
A l’heure du départ de nos témoins mémoriels, il est rassurant de voir autant de jeunes (43 000 participants inscrits) devenir les nouveaux « passeurs de la mémoire ».

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe